Livraison à partir de 3€ et offerte à partir de 60€ d'achat avec Mondial Relay*

Faire soi-même ses produits d’hygiène

Une démarche bonne pour vous, mais est-elle réellement aussi bonne pour la planète ?

Tout d’abord et avant toute chose, cet article n’est en rien une critique du DIY. Il s’agit tout simplement d’un constat objectif et impartial de cette démarche qui reste tout à fait louable pour toutes les personnes qui prennent de leur temps et de leur énergie pour faire elles-mêmes leurs produits. Vert chez-soi ne peut que saluer cette initiative !

Des produits sains et naturels pour vous et votre maison, fabriqués par vous-même, sans impacter la planète ! C’est possible ! Comment ? Réponse à la fin de cet article !

De nos jours, de plus en plus de personnes tendent vers le DIY.

DIY : DO IT YOURSELF, traduction : FAIRE SOI-MÊME

Cette démarche est salutaire dans un premier temps, puisque faire soi-même ses produits cela revient à dire STOP aux produits industriels issus de la pétrochimie, souvent toxiques pour nous et notre planète !

Faire ses propres produits, c’est contrôler et connaître les ingrédients que l’on va appliquer sur sa peau ou ce que l’on va utiliser pour entretenir sa maison. Il s’agit donc d’une vraie prise de conscience face aux produits néfastes que l’on nous vend dans la plupart des grandes enseignes.

C’est donc un bel éveil ! Et en plus c’est gratifiant ! C’est vrai que réaliser soi-même ses produits apporte une vraie fierté !

Si cette démarche est dans un but purement économique, ça fonctionne !

Cependant si elle est dans un but écologique, cette initiative n’est finalement pas si verte que ce que l’on pourrait croire au premier abord !

JE M’EXPLIQUE !

laundry wash cleaning

Je vais prendre l’exemple du produit le plus largement fabriqué maison actuellement en France : La lessive. On ne compte même plus le nombre de recettes que l’on trouve sur internet pour réaliser ce produit !

Prenons une personne qui souhaite réaliser sa lessive, il va lui falloir:

  • Des copeaux de savon
  • Du sel
  • Du bicarbonate de sodium
  • Du carbonate de sodium
  • Voire du percarbonate de sodium

Soit au final 4 à 5 ingrédients, ou en terme d’emballages, 4 à 5 emballages (et encore si ce n’est pas sur-emballé !)

Vous voyez où je souhaite en venir ?

garbage can

Je vais aller encore plus loin !

Admettons que cette personne qui fabrique sa lessive, prenne ses ingrédients dans la droguerie du quartier ! C’est parfait ! (enfin cela fait toujours 4 à 5 emballages !)

Mais de manière générale, un grand nombre de personnes commandent leurs ingrédients sur internet et souvent c’est loin d’être zéro déchet, sans parler de l’empreinte carbone des transporteurs.

traffic transport

A votre échelle, vous vous dites sans doute que ce n’est pas si grave ces 4 /5 emballages, et qu’ils vont vous servir pour faire plusieurs litres de lessive. Ce sera toujours des bidons qui ne seront pas achetés tous les mois, et c’est vrai !

Mais comme je vous l’ai dit au début, de plus en plus de personnes tendent vers le DIY.

Donc si on prend 100 personnes qui débutent cette démarche quotidienne, juste pour réaliser la lessive, cela fait 400 à 500 emballages (sans compter, les autres ingrédients en option, les huiles essentielles etc…)

garbage paradise sun

Une personne qui fait sa propre lessive, fabrique souvent d’autres produits (produit vaisselle, savon, shampoing, déo…) bref je vous laisse imaginer tous ces emballages rassemblés !

Donc pour en arriver là où je veux, on peut dire que réaliser ses propres produits cosmétiques ou ménagers est dans un premier temps une bonne idée, surtout pour notre santé, mais que cette démarche à ses limites sur un plan écologique.

idée

C’est pourquoi, après ce constat (qui m’a quand même un peu alarmé !), j’ai réalisé que je pourrais rajouter ma pierre à l’édifice !

J’ai donc décidé de changer mon statut (eh oui tout ça n’est pas si facile !) afin de proposer toutes ces matières premières en vrac, pour vous ♥

  • Copeaux de savon : ici
  • Savon noir pur : ici
  • Bicarbonate de sodium : ici
  • Cristaux de soude : ici
  • Acide citrique : ici
  • Percarbonate de sodium : ici
  • Blanc de Meudon : ici
  • Argile blanche : ici
  • Argile verte Montmorillonite : ici
  • Terre de diatomée : ici
  • Terre de Sommières : ici
  • Cire de Candelilla : ici

Ainsi votre démarche du DIY sera 100% écologique du début à la fin !

Des produits sains et naturels pour vous et votre maison, fabriqués par vous-même, sans impacter la planète !

nature conservation responability

Vert chez-soi est une marque éthique qui souhaite un retour au naturel, aux produits simples, bons pour vous, votre maison, mais toujours en préservant la planète. Et contribuer à cette initiative du DIY est important pour moi !

Je devrais être opérationnel début avril pour cette nouvelle étape ! Bien-sûr je vous tiendrais informés au fur et à mesure de l’avancée de ce nouveau projet !

Thomas, votre artisan savonnier