Livraison offerte à partir de 50€ d'achat avec GLS et Mondial Relay*

17-02-20 | Nos prix sont en hausse, pourquoi ?

Je vous ai toujours promis une transparence totale.

Cet article n'a pas été écrit avec facilité ni de gaieté de cœur, mais je me devais d’être tout à fait honnête avec vous.

Ma micro-entreprise est petite, (puisque je suis seul), et toute nouvelle et j'y tiens énormément : c'est mon 4ème bébé ! Eh oui j'ai déjà trois enfants ☺.

Cette semaine, je me suis retrouvé face à un dilemme de taille, et j'ai décidé de prendre la plume (enfin le clavier plutôt !) pour vous en parler.

Vert chez-soi est né avec beaucoup d'espoir et de valeurs à défendre, notamment proposer des produits de qualité et sains, conçus avec des ingrédients 100% d'origine végétale ou minérale, mais également de les proposer au prix le plus bas afin de pouvoir les rendre accessible à tous. Ce dernier point était essentiel pour moi !

Malheureusement, en France il n'est pas encore possible de faire vivre une entreprise avec seulement des valeurs et de l'énergie.

Lors de la création de Vert chez-soi, une chose était fondamentale, l'entreprise devait pouvoir voir le jour sans faire appel à aucune banque. Nous nous sommes donc promis de la monter avec nos propres moyens.

Néanmoins, cela n'est pas chose aisée. Je suis donc parti de rien ! …ou plutôt de mes mains ! J’ai construit mon atelier dans ma maison, j’ai construit mes moules avec du bois de récup, et j’ai développé cette petite entreprise jour après jour. Et j’en suis très fier !

Malheureusement sans matériel « dit » professionnel, fabriquer mes produits me prend énormément de temps. Pour vous donner une idée, fabriquer quelques savons me prend environ 5h... Le plus chronophage pour moi est de couper mes savons car je les coupe un par un et non pain par pain.

Mais où veut-il en venir ? Quel est rapport avec le prix ?
Bonne question ! J'y arrive ☺

Attention je vais rentrer dans le vif du sujet !

Jusqu'à maintenant lorsqu'il me fallait mettre un prix sur un produit je me basais essentiellement sur le prix des produits similaires aux miens qui sont déjà sur le marché. Je cherchais le moins cher qui existe, ainsi que le plus cher et j'établissais une moyenne. Ce fût ma plus grande erreur car non seulement ces produits ne sont pas toujours des produits ARTISANAUX, mais ils sont bien tous issus souvent de PME.

Ce n'est que dernièrement lors d'un point comptable à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, à ma demande, car je commençais à voir l'avenir de l'entreprise se ternir, que j'ai (enfin) appris à construire le prix d'un produit. C'est à dire inclure tous les éléments nécessaires :

  • ○ le prix des matières premières
  • ○ le prix des fongibles de fabrication et d'emballage
  • ○ le temps de travail moyen
  • ○ les charges fixes
  • ○ les cotisations sociales
  • ○ les impôts
  • ○ les taxes professionnelles

Je vous l’ai dit que j’allais être tout à fait transparent avec vous ! Bienvenue dans le monde de l’auto-entreprenariat en France !

Bon je ne vais pas partir dans les détails avec le calcul du seuil de rentabilité mais en gros, ne pas connaître ce seuil reviendrait à partir en mer sans boussole ni gouvernail et au gré du vent… et c’est ce que je fais depuis 6 mois !! Eh oui je vous avais dit j’ai beaucoup à apprendre encore !

En gros, si je vends mon produit moins cher que ce prix je perds de l'argent, si je le vends à ce prix je ne gagne ni ne perds d'argent et si je le vends plus cher je fais du bénéfice. Ce qui me permettra de vivre de mon travail !

La grande désillusion.

Une fois que j'eus donc calculé ce prix de rentabilité, j'ai observé trois choses. Premièrement, que je ne suis absolument pas rentable ! Car pratiquement tous mes prix de vente étaient en dessous du prix de rentabilité, parfois tout de même proche, parfois très éloigné, trop en fait... Alors je déteste ce mot « rentabilité », mais malheureusement je ne peux pas passer à côté si je veux vivre de mon métier.

La seconde c'est qu'il me fallait absolument revoir et augmenter tous mes prix, car travailler pour la gloire peut être formidable, mais cela ne nourrira pas ma famille !

La troisième, c'est que certains produits ne sont tellement pas rentables, que je vais devoir arrêter de les fabriquer.

porte-feuilles avec pièces

Voilà ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour vous comme pour moi… mais j’ai tenu à vous expliquer, avec le plus de franchise possible, à quoi était dû ce brusque changement de prix pour certains produits.

Les produits concernés sont :

  • ○ Le savon le Castillan
  • ○ La lessive
  • ○ Le kit lessive
  • ○ Le kit découverte
  • ○ La poudre lave-vaisselle
  • ○ Les tablettes lave-vaisselle (si je continue à les proposer)

Les produits artisanaux comme le porte-savon, la pochette, les paniers, le luffa ne sont pas impactés par la hausse.

J’ai toutefois pensé à une solution…
Déjà depuis quelques temps je me faisais réflexion que les gens faisaient de plus en plus leurs produits eux-mêmes dans une intention écologique. Néanmoins 100 personnes qui vont être dans cette démarche, implique 100 envois de marchandises (si via le net), 100 emballages de bicarbonate, 100 emballages de cristaux de soude…. Bref vous voyez où je veux en venir ?

Cette démarche qui à la base est tout à fait bienveillante, devient en action de masse, presque plus polluante en terme d’emballage et d’empreinte carbone que d’acheter le produit fini.

C’est pourquoi j’ai décidé de proposer en plus de ma gamme de mes produits, les matières 1ères pour réaliser vos produits, en vrac !

Désormais vous pourrez bientôt trouver chez Vert chez-soi les produits suivants :

  • ○ Bicarbonate de soude
  • ○ Cristaux de soude
  • ○ Acide citrique
  • ○ Percarbonate de soude

Un moyen aussi pour moi de vous proposer une alternative, non seulement pour faire des économies, mais aussi pour faire vos produits le plus écologiquement possible.
Voilà, si vous avez d’autres idées ?

Je tiens réellement à vous dire merci d'avoir partagé le début de cette aventure avec nous  et contribué à la marche de l'entreprise et vous souhaite une bonne continuation  si vous décidez de ne plus suivre les aventures de Vert chez-soi.

J'espère sincèrement que vous serez encore nombreux à nous suivre et à nous porter et transmettre à votre entourage qu'il est temps de changer notre consommation, notamment en ce qui concerne les produits d'hygiène du corps et de la maison !

Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous pouvez tout à fait me joindre par Messenger par exemple ; de même si vous avez des idées, des propositions à me faire, je suis tout ouïe !

A bientôt, Thomas votre artisan savonnier.