Livraison offerte à partir de 50€ d'achat.*

Aujourd’hui, j’ai envie de pousser un cri d’alerte concernant le DIY (Do It Yourself = fais-le toi-même). En effet, j’ignore si le phénomène est dû au fait que de plus en plus de personnes s’éveillent, que soit au changement climatique ou encore aux effets désastreux de la consommation de masse, ou parce que c’est aussi un effet de mode, mais en tout cas une chose est sûre, les gens veulent de plus en plus faire évoluer leur manière de consommer et surtout de plus en plus faire tout par eux-mêmes.

Logo Do It Yourself

Les normes ont changé ! Autrefois, pour acquérir une information vous deviez prendre plusieurs heures voire plusieurs jours. Désormais, on est bien d’accord qu’Internet nous facilite grandement la tâche ! Par contre, nous consommons les informations que l’on trouve sur internet de la même façon que nous le faisions avant, en la prenant au pied de la lettre. En effet, les informations contenues, par exemple, dans le quid étaient vérifiées, avec des sources croisées, etc. Mais qu'en est-il aujourd’hui ?

Et bien, si je veux une recette de cuisine je vais sur un site dédié mais les recettes ne sont pas pour autant toutes fabuleuses…

Alors, quand il s’agit de fabriquer, notamment des choses qui nécessitent des produits dangereux, Youtubee vous donnera jamais vraiment la bonne manière de faire…

Oui, Youtube, cette formidable boîte à outils de vidéos tutos (entre autres) ! Faites par des amateurs qui cherchent juste un peu de notoriété mais qui pour la plupart du temps n’ont pas vraiment de savoir-faire… et là se cache un danger car nombre de personnes prennent ces vidéos pour argent comptant alors qu’ils devraient les fuir !

Attends ! Suis-je en train de lire l’article d’un mec qui me fait la morale parce que je veux faire les choses par moi-même ??? Absolument pas ! Le DIY est formidable, déjà pour faire quelque chose de ses mains, ensuite pour recycler, et consommer autrement.

produits ménagers maison

Fabriquer par soi-même ses produits ménagers et ses cosmétiques c’est une formidable action pour la transition écologique, et en plus ça fait passer le message qu’on ne veut plus des industriels. Donc personnellement je vous soutiens à fond !

Bon bah alors tout va bien !?

bon ou mauvais

Oui et non...
Le problème vient en général des règles de sécurité qui sont ignorées et abandonnées. J’ai vu un nombre incalculable de vidéos de personnes qui montrent comment faire son savon et qui disent « surtout ne faites pas comme moi, mettez des gants et un masque ».

Avant de parler des produits dangereux, apprenez à lire les étiquettes des produits que vous achetez !!! Ces informations sont essentielles pour rendre leur manipulation sans danger.

Écologique, naturelle, minérale, biologique, blablabla…
Ces mots ne signifient en AUCUN CAS, SANS DANGER !

Petite info en passant, l’uranium est naturel. Le manipulerez-vous dans la cuisine avec les enfants qui sont à proximité ? Non ? Pourquoi ? C’est naturel pourtant…

Bref, j’ai peur que les accidents domestiques, déjà nombreux, se multiplient à cause de ce manque de sécurité.

Parlons un peu produit dangereux, d’ailleurs c’est quoi ?

Convaincus par le DIY ou enclin à s’y mettre, vous devez et/ou devriez reconnaître ces quelques symboles :

symboles produits dangereux

Parmi les apprentis chimistes qui souhaitent se lancer dans la fabrication maison de leur savon, vous allez être amenés à manipuler de la soude caustique (hydroxyde de sodium), qui est une base (en gros l’opposé d’un acide) et qui est pour le coup extrêmement corrosif.

Rappel : Le pH (ou potentiel d’hydrogène), qui se mesure de 1 à 14, vous permet de savoir si un produit est acide à partir de 1, neutre à 7, et alcalin/basique au-dessus de 7.

shéma du potentiel d'hydrogène

La soude caustique si vous l’utilisez pure pour faire votre propre lessive de soude à un pH de 13,9 sur 14. Donc la soude est très corrosive, autant que l’acide chlorhydrique, au touché et lorsque vous respirez ses vapeurs !

L’équipement conseillé est de porter des gants épais (pas de gants en latex, surtout pas !), un masque pour se protéger les yeux des éclaboussures qu’il pourrait y avoir, un masque respiratoire avec des filtres à gaz dangereux, des vêtements épais en haut et en bas. Ensuite vous manipulerez votre soude sous une hotte aspirante, si c’est dans la cuisine, personne d’autre ne doit rester dans la pièce sinon il doit porter au minimum un masque de protection également, et là vous êtes au point !

équipements de sécurité EPI chimie

Et oui, ça fait beaucoup de matos parfois onéreux mais quitte à choisir, autant se préserver et préserver ceux autour de soi.

D’autre part, je mets l’accent sur la soude car c’est le produit le plus dangereux à manipuler, mais ce n’est pas le seul.

L’hydroxyde de potassium ou potasse caustique sera à utiliser avec les mêmes précautions que la soude caustique, même s’il dégage moins de vapeur.
Les cristaux de soude ou sels de carbonate ou carbonate de soude ou carbonate de sodium (tout ça c’est pareil) sont à manipuler avec des gants et un masque (anti-poussière fera l’affaire).
Le percarbonate de sodium (ou de soude), même punition.

smiley okay

Bref, vous aurez compris le topo ! La liste est loin d’être exhaustive mais si vous avez saisi qu’il faut lire attentivement les étiquettes et traduire ses symboles pour pouvoir se protéger en conséquence vous avez tout compris !

Si vous avez la moindre question à propos de cet article ou par rapport à vos expériences, surtout n’hésitez pas à me contacter même si c’est juste pour un conseil. Je préfère prendre du temps pour vous répondre plutôt que vous vous fassiez du mal.

Sur-ce une fois protégés vous pourrez fabriquer tout ce que vous voulez !

A bientôt,
Thomas, votre artisan savonnier.